Spanish
Roadtrip

Octobre 2020

Enduro Adventure

5 ON IT, THE LAST TRIP!

Automne 2020, à l’heure ou l’Europe allait s’enfermer pour la seconde fois, 5 membres de notre grande famille partagent 5 jours de liberté, d’espaces off-road quelque part au Sud du continent… 5 jours, 5 protagonistes, 5 récits !
" Vivre des moments que vous n'oublierez jamais ! "
Previous
Next

La recette : réunir une équipe, préparer du matériel de camping, les charger sur une moto tout terrain, choisir une direction générale sans plan trop strict et prendre la route. Qu’est-ce qui pourrait mal tourner ? En réalité, beaucoup de choses peuvent et vont mal tourner, mais ces difficultés sont un peu comme le mélange d’épices qui donne à la txuleta cuite au feu un goût divin après une longue journée de route. Des moments que vous n’oublierez jamais.

ILMO

Se rincer de la poussière accumulée dans un ruisseau de montagne froid, une fois propre, n’oubliez pas de prendre une bière refroidie par le même ruisseau et sentir la première gorgée rafraîchissante, asseyez-vous près du feu, expirez et savourez.

 

Deux pannes, des accidents mineurs et des égratignures plus tard, un ours nous rend visite, sans quoi l’expérience n’aurait pas été totale… La recette est bonne, le résultat meilleur. Se perdre par moments n’est pas un problème, l’objectif étant de s’éloigner de ce que le monde était devenu en 2020.

 

C’était poussiéreux, boueux, chaud, froid et parfois brumeux, mais aucun regret, excepté part la panne de Damien que Julien ne pu réparer, il dut renoncer…

 

Monegros et ses environs étaient plus beaux que je ne l’avais jamais imaginé. J’ai hâte à la prochaine. Merci les gars ! “

"Encore un ride épique entre potes avec des paysages incroyables!"

Que dire de ce trip qui commença par une panne (bénine) d’Illmo, rapidement identifiée et résolu par Julien, et se termina pour moi au bout de 3 jours…
3 jours de ride sur cette partie du TET qui relie le désert des Monegros à la Catalogne. Entre déserts et montagnes.


Chaque bivouac avait des allures d’étape gastronomique qui aurait fait fuir le moindre vegan.
Tout s’est arrêté pour moi à la fin du 3ème jour. Mon 600 XR s’est arrêté et n’a plus voulu redémarrer malgré les efforts de Julien. Le strator en avait décidé autrement…


Le trip s’est terminé entre les appels à l’assurance, de longues attentes et du taxi. Il va falloir que je retourne vite dans ce coin pour finir la trace! “

DAMIEN

" Remonter un rio, se retrouver sur une piste ocre dans une prairie verdoyante ! "
JULIEN

Tout commence une semaine avant de partir. Afin de préparer mon sac, j’appelle Damien pour savoir comment on s’organise.
– Pour la bouffe ça se passe comment? On prend du lyophilisé ou on voit sur le moment?
– (Blanc de quelques secondes) T’es malade toi, nous c’est côte de bœuf et BBQ tous les soirs…
– Ha bon, ok, ok…
Les bases sont posées. Pour être honnête je n’y crois pas une seconde, je prends quand même deux trois repas lyophilisés, on ne sait jamais!

 

Je prépare mon Africa Twin 650 de 88. Elle est grosse, lourde, des mois que je n’ai pas roulé avec elle en off road mais l’appel au voyage est plus fort.

On se retrouve dans le désert des Monegros. Le lieu est assez incroyable. Les premiers tours de roues sont timides, je me refais la main sur mon enclume, à lire la trace sur le téléphone…

Et puis c’est parti, ça roule, on mélange des sections de route et des chemins. Quel bonheur de sentir la moto glisser dans les virages, manger la poussière et se retrouver le soir autour du feu avec une bière.

 

Les deux premiers jours se passent bien. Des glissades, des frayeurs, des chutes et une mini panne. Tout est normal. Deuxième bivouac, on me sort la fameuse côte de bœuf. Je m’incline.

 

Troisième soir on perd Damien. Le strator du xr en a décidé autrement pour lui. C’est d’autant plus frustrant que le lendemain, la journée est parfaite. Remonter un rio, se retrouver sur une piste ocre dans une prairie verdoyante… Et le soir reposer nos roues dans le désert.

 

Ce trip restera un de mes meilleurs mais tellement frustré de ne pas avoir pu le terminer avec Damien : il va falloir qu’on reparte. Merci à tous, j’ai hâte.

"Assoiffé de voyages et d'aventures après le premier confinement, j'ai tout de suite répondu présent à ce trip off-road"

MAARTEN

” Assoiffé de voyages et d’aventures après le premier confinement, j’ai tout de suite répondu présent à ce trip off-road aux Monegros et à certaines parties du TET espagnol dont Damien m’avait parlé. Etre rejoints par Ilmo ainsi que par deux autres ames sur des Honda d’époque que Damien connaissait grâce à Wheels and Waves n’en était que meilleur. GAAAAAZ !

Après une dernière nuit dans un fascinant hôtel troglodyte en bordure du désert des Monegros, il était temps de charger les motos et de prendre la route.

Les dés étaient jetés avec un certain rituel : d’abord, aucune efficacité le matin (beaucoup de café), puis les premières heures de route, suivies d’une saucisse espagnole “allégée” pour le déjeuner dans un bar local. De nouveau roulage l’aprés midi, puis mission ravitaillement et trouver un endroit pour bivouaquer, pour finir la journée autour d’un feu de camp et d’un bon morceau de viande grillée, quelques San Miguel et une bouteille de vin…

Tous les ingrédients sont là pour un roadtrip off-road. Des plaines brumeuses du désert aux sommets des montagnes. Des traversées de rivières, des sections plus rocheuses, des montées de collines, de longues étendues de lits de rivières asséchées, des pertes et malheureusement aussi une panne…

Chaque seconde en valait la peine. J’espère que nous pourrons bientôt partir pour de nouvelles aventures, je commence à avoir de nouveau faim.”

JÉRÔME

"L’aventure commence quand les choses tournent mal"

J’ai pris l’habitude de faire mienne cette citation d’Yvon Chouinard, célèbre alpiniste et aventurier, qui retentit comme un slogan que l’on souhaite revendiquer.

Si les plus belles aventures sont souvent les plus épiques il arrive parfois qu’elles brillent par leur fluidité et leur simplicité.
« Simple », un mot que je vénère aussi, car il revêt la signification de l’essentiel, des choses pures…

 

Notre aventure a commencé de cette manière, simplement, au détour d’une conversation avec Damien sans se poser plus de questions, une histoire d’envie après cette séquence tourmentée, et avant la suivante.
Notre esprit, nos désirs de voyages nous poussent souvent à aller chercher ailleurs ce qui nous est offert là, si proche de nous à quelques dizaines ou centaines de kilomètres, juste de l’autre côté des Pyrénées.
Alternant entre ces paysages montagneux légèrement blanchis par les premières neiges évoquants nos rêves de Patagonie ou encore ces pistes au travers des déserts ibériques, déserts plus mexicains que les déserts mexicains eux-mêmes.

 

C’est dans cet univers que nous nous sommes retrouvés Ilmo, Marteen, Damien, Julien et moi-même; un finlandais, un flamant et trois français, cela ressemble étrangement à une ascension, une cordée, une aventure qui aurait pu être menée par Yvon Chouinard, qui sait ?

 

Les paysages et ces moments gravés défilent encore en moi, je suis impatient de vivre la prochaine…

NEWS

Véritables coulisses, suivez ici toutes nos aventures et restez informé de toutes les dernières informations officielles de Wheels And Waves.